La Princesse lointaine

jeudi 12 juillet - 20h30

La Princesse Lointaine, pièce d’Edmond Rostand restée dans l’ombre de Cyrano, nous invite à nous mettre en route vers l’inconnu à la suite de Joffroy Rudel. Les personnages parlent de questions et de thèmes universels : Le spectateur peut s’identifier facilement aux personnages de la pièce, car ils parlent de questions et de thèmes universels : la quête d’idéal, la recherche de l’amour, la fidélité en amitié, bref, ce qui rythme encore nos quotidiens du 21ème siècle !

La Princesse lointaine d'Edmond Rostand

Le 5 avril 1895, présente sur la scène du Théâtre de la Renaissance La Princesse Lointaine, une pièce en 4 actes en vers, avec Sarah Bernhardt dans le rôle de Mélissinde, fille du roi de Jérusalem. Rostand pense tenir l’oeuvre susceptible de le révéler au public.

 

Le peintre Alphonse Mucha a été chargé de réaliser l'affiche tandis que Gabriel Pierné a écrit la musique de scène. Malgré l’éblouissante distribution, la féerie des décors et les jeux de scène de Sarah Bernhardt, le public, comme la critique, prend le rêve d’amour de Joffroy Rudel, prince de Blaye parti à la recherche de celle qu’il aimait, pour une simple rêverie symbolique.

 

Après trente représentations La Princesse lointaine quitte l’affiche en raison du départ de Sarah Bernhardt pour une tournée de plusieurs mois. Rostand est désespéré. Il imagine tout abandonner, mais son amie, qui comme Rosemonde croit en son succès, lui dit : « On fera mieux la prochaine fois ».

La Princesse lointaine par la Cie d'Azur

DE QUOI ÇA PARLE ?
L’An de grâce 1148, pendant la deuxième Croisade.
Alors que l’Orient et l’Occident s’affrontent en Terre Sainte, Joffroy Rudel, prince troubadour français, s’embarque pour un long voyage. Sûrement son dernier !
En effet, se sachant malade, il désire avant de mourir, voir la Princesse Mélissinde de Tripoli, qu’il aime sans l’avoir jamais vue.
Hélas! Arrivé à bon port... le poète est trop faible et envoie son fidèle ami Bertrand quérir Mélissinde, pour qu’elle daigne venir à bord de la nef. Mais Mélissinde s’éprend de Bertrand, et réciproquement !

NOTE D’INTENTION
Comment rencontrer son idéal ?
La Princesse Lointaine, pièce d’Edmond Rostand restée dans l’ombre de Cyrano, nous invite à nous mettre en route vers l’inconnu à la suite de Joffroy Rudel. La pièce présente un Moyen-Âge merveilleux et dépaysant, mais aussi proche de nous.
Le spectateur peut s’identifier facilement aux personnages de la pièce, car ils parlent de questions et de thèmes universels : la quête d’idéal, la recherche de l’amour, la fidélité en amitié, bref, ce qui rythme encore nos quotidiens du 21ème siècle !

Voyage oriental

La Compagnie d’Azur propose une interprétation toute en panache et en couleur, mêlant légèreté et profondeur, improvisation et tirades en vers ! Le texte de Rostand est notre roc, ce qui n’empêche pas une mise en scène décapante et reliée au monde d’aujourd’hui ! Pour aborder une pièce aussi étonnante que celle-ci, nous avons décidé d’utiliser plusieurs conventions de jeu, en ajoutant à la plume et au canevas de l’écrivain, la technique du masque, les chants polyphoniques (accompagnés de la harpe, de percussions orientales, du bouzouki...) et l’escrime artistique.
Embarquez pour un voyage entre monde oriental et amour courtois ! Un voyage exotique et épique qui vous emmènera jusqu’au Palais de Tripoli, où le terrible Chevalier Vert vous attend pour livrer bataille !

Tarifs et conditions de visite

Tarifs :

Tarifs : 12 €
Préférentiel : 10 € (12-18 ans, chômeurs, handicapés)
Gratuit moins de 12 ans

Réservation à l'office de tourisme 05.59.29.70.25

Réservation fortement conseillée.

Durée : 1h

 

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter le service des visites au 05 59 29 83 92