L'histoire d'Arnaga

Et ses secrets

UNE OEUVRE TOTALE

Avant d’être un musée, Arnaga a été un rêve, celui d’un grand auteur du siècle dernier, Edmond Rostand. Cette demeure, il l’a ardemment souhaitée, imaginée et conçue dans ses moindres détails. La maison de style néobasque apparait traditionnelle à l’extérieur. L’intérieur est traité comme un somptueux décor de théâtre.

Autour de cette vaste maison, Edmond Rostand crée un ensemble de jardins sur plus de 15 hectares qui témoignent de la dualité assumée de leur auteur : d’un coté la richesse, l’ostentation, de l’autre le doux et l’intime.

Coté Soleil levant, il implante un jardin "à la Française". En toile de fond, les montagnes pyrénéennes. Une grande pergola semble clôturer l’espace du jardin. Devant, trois plans se succèdent : un grand parterre de fleurs annuelles, un grand miroir d’eau où se reflète la maison, des pelouses bordées de topiaires qui encadrent le canal.

Coté couchant, se déploie un jardin "à l'Anglaise" alliant verdure et courbes minérales. Azalées, Rhododendrons, Cornouillers de Floride se relayent pour fleurir tout au long de l’année. D’autres essences dont les Cryptomerias du Japon offrent une palette de senteurs, de couleurs et de formes qui réveillent les sens.

Arnaga est classé « Monument historique », labellisé « Jardin Remarquable », « Arbres remarquables » et « Maisons des Illustres ».

Dessin d'Edmond Rostand
  • L'évolution
    du jardin

    Au cours de son histoire, le jardin a connu des changements. Sans le parterre de la colonnade et la pergola en 1912. Vers les années 30, décor en forme de croix basque du parterre fleuri. Jusqu’à l’inauguration des jardins rénovés le 7 juillet 2014.

  • Avant 1912
  • Après 1912
  • Vers 1930
  • En 2011
  • En 2014