Les salles du premier étage

Les pièces privées de la maison, situées au premier étage, offrent un vue parfaite sur les jardins à la française et les monts Baïgura et Ursuya.

Voir les photographies

La salle d'hydrothérapie

photo-68791542-012

  • Bijou de modernité, la salle d'hydrothérapie permettait à Edmond Rostand de soigner sa pleurésie chez lui.

Les appartements du poète

Chambre ER-F.CalméjaneWEB

  • Après avoir essayé presque toutes les salles, Edmond Rostand choisit ces trois petites pièces comme chambre et lieu de travail. La sobriété de son décor contraste avec la richesse des autres pièces. C’est dans cette pièce que l’auteur écrit toute la journée de manière ininterrompue, allongé sur son lit. C’est ici qu’il poursuit au rythme de la construction de sa villa, la rédaction de sa nouvelle pièce de théâtre terminée en 1910, Chantecler.

La chambre des enfants

CHE3WEB

  • À l’origine, cette pièce servait de chambre aux deux enfants, Maurice et Jean avant que l’ainé ne s’installe au deuxième étage. Le décor très soigné est d’inspiration Directoire. Les meubles à tiroirs étaient à l’époque cachés dans des placards dont vous retrouvez des traces au sol.

Les appartements de Rosemonde Gérard

CR4WEB

  • La garde-robe de Rosemonde Gérard est reliée à sa chambre d’inspiration Louis XVI. Sa salle de bain est là aussi dissimulée dans des boiseries aux motifs décoratifs inspirés de l’Antiquité. Au-dessus de son lit, le portrait en pied de Rosemonde par Caro-Delvaille nous donne une idée de la personnalité forte de la jeune femme.

La chambre d'Edmond Rostand

CHR1WEB

  • Sur les plans, cette pièce est la chambre d’Edmond Rostand. Mais en réalité, elle a rapidement été occupée par son secrétaire Louis Labat, Edmond Rostand préférant s’installer dans les pièces de l’aile, plus petites et ensoleillées.

Le salon bleu

VILLA SBWEB

  • Le salon bleu avait probablement la fonction de fumoir.

Le boudoir de Rosemonde Gérard

Boudoir Rosemonde Gérard - Florence CalméjaneWEB

  • Le boudoir de Rosemonde est son lieu intime. Elle présente un décor inspiré de l’Art Nouveau. Les murs sont recouverts de grès flammés coiffés d’une frise de marqueterie de palissandre, hêtre et érable. L’ensemble est surmonté d’une frise ininterrompue de 20 mètres de long sur un mètre de haut qui se déroule autour de la pièce. Le peintre Jean Veber y a représenté des scènes de contes de fées. Ces panneaux ont été présentés au Salon de la Nationale en 1905 où ils rencontrent un immense succès.

Les chambres des invités

CAI5WEB

  • La chambre rouge a hébergé l'épouse de Raymond Poincaré lors de son voyage officiel en tant que Président de la République. C'est également dans cette pièce que c'est éteint le père d'Edmond Rostand en 1915.