Le jardin régulier

La renaissance du jardin à la française.

Le parc d’ARNAGA est à lui seul un « poème de pierre et de verdure ». 

Constitué d’un jardin à l’anglaise et à la française, il traduit bien le balancement du cœur et de l’âme de son créateur.
 
Un Edmond ROSTAND partagé entre, d’un côté son penchant pour la solitude et le recueillement que matérialise le jardin anglais. De l’autre, son inclination pour les honneurs et le luxe comme le montre son jardin à la française.  

Deux jardins, deux états d’âme, deux états d’esprit…

Grâce à une étude récente de l’architecte paysagiste Françoise Phiquepal et à un important fonds d’archives, les jardins d’Arnaga révèlent aujourd’hui leur histoire. Ils sont l’œuvre d’un poète, Edmond Rostand, aux idées très précises, appuyé par des architectes innovants dans l’art des jardins, Albert Tournaire, Pierre Ferret et probablement Achille Duchêne, le pionnier avec son père de la renaissance du jardin à la française. A l’aube d’un vaste programme de restauration des jardins qui s’étalera sur trois ans, il est intéressant de se pencher sur la naissance et l’évolution de ces jardins et de voir comment le nouveau programme tente de concilier le passé, le présent et l’avenir.